.

.

Sauvons les citrouilles de l’enfouissement!

Vendredi, 11 Octobre, 2019 - 11:45

Avant d’être un objet décoratif mis en vedette dans le cadre de l’Halloween, la citrouille est un aliment qui fait partie du patrimoine et pousse localement. La Ville de Salaberry-de-Valleyfield encourage ses citoyens à détourner un maximum de citrouilles des ordures et de l’enfouissement. La meilleure option pour un « Bon débarras », c’est de donner une seconde vie aux citrouilles. Comment? La Ville, en partenariat avec l’organisme Pour un Réseau Actif dans nos Quartiers (PRAQ), invite les citoyens à cuisiner leurs citrouilles, à les composter à la maison ou à s’en départir via la collecte des matières organiques.

Cuisiner 

C’est de loin LA meilleure idée, car la citrouille, en plus de procurer des fibres, du zinc et de la vitamine A, est savoureuse. Elle se prête au jeu de toutes sortes de recettes et de formes : rôtie, en cube, en purée, en pâtisserie… Inspirez-vous sur Internet où les suggestions foisonnent.

Les conseils :
• Bien que les citrouilles soient de magnifiques décorations d’Halloween, pensez à acheter seulement la quantité dont vous avez besoin pour cuisiner. Profitez-en pour introduire à votre décor différentes courges que vous préférez, comme la « butternut » qui a un goût plus sucré et fait d’excellents potages d’automne;
• Afin de pouvoir cuisiner votre citrouille, décorez l’extérieur avec de la peinture à l’eau ou des décorations amovibles que vous pourrez utiliser d’année en année;
• Grosse ou petite citrouille? Sachez que les petites sont plus sucrées, moins humides et plus fermes. Elles se prêtent mieux à la cuisson;
• Congeler le surplus cuit ou cru; la chair pourra alors être utilisée dans vos recettes plus tard.

Composter à la maison ou à la plateforme municipale 

En ce qui a trait au compost, la meilleure option demeure le compostage domestique car cela réduit le transport et offre de nombreux bénéfices environnementaux au jardin et à la cour. Autrement, la collecte porte-à-porte des matières organiques est offerte les lundis pour le secteur A (quartiers Georges-Leduc, Grande-Île, Nitro et Saint-Timothée) et les mardis pour le secteur B (quartiers Champlain, Jules-Léger, La Baie et Robert-Cauchon).

Commerçants, organismes et écoles sollicités 

Les restaurants campivallensiens sont aussi invités à mettre la citrouille au menu! De plus, le 8 novembre prochain de 13 h à 16 h, le PRAQ invite la population à se rassembler dans la cuisine de la Popote Roulante, située au 282, rue Jacques-Cartier. L’équipe du PRAQ vous propose un atelier de cuisine collective autour de VOTRE citrouille. Prévoyez des contenants afin de ramener vos créations à la maison pour le souper! 

Finalement, afin de guider les citoyens désireux de «sauver» leur citrouille, voici un guide composé de conseils et de fiches d’activités rédigé par le PRAQ et disponible en ligne: ville.valleyfield.qc.ca/citrouille