.

.

Fauchage de plantes envahissantes : la Ville veut maintenir la biodiversité de ses berges

Lundi, 22 Juillet, 2019 - 15:15

La Ville de Salaberry-de-Valleyfield entreprend des travaux de fauchage du phragmite sur les berges du Vieux Canal de Beauharnois. La coupe sélective de cette plante exotique envahissante a pour objectif d’augmenter la visibilité, tout en rétablissant la biodiversité du secteur.

Le phragmite exotique est une plante vivace, de la famille des graminées, pouvant mesurer jusqu’à quatre mètres. Le plant s’installe souvent le long des canaux de drainage et sur les rives des plans et cours d’eau. Une fois établi, il remplace complètement la flore naturelle et appauvrit la biodiversité des écosystèmes qu’il colonise. Il domine alors complètement l’espace.

Des berges aux végétaux d’ici 

La fauche du phragmite s’inscrit dans un plan de gestion intégré des plantes envahissantes sur les berges, situées sur le territoire de Salaberry-de-Valleyfield. Dans le cadre de ce plan d’action, une caractérisation des berges du Vieux Canal, du parc Marcil et du parc Delpha-Sauvé est en cours. « Nous voulons répertorier la présence d’espèces exotiques envahissantes et cibler les zones d’intervention », explique Marie-Lou Lacasse, technicienne en environnement et arboriculture à la Ville de Salaberry-de-Valleyfield. « D’autres zones où le phragmite prospère au détriment de la flore indigène pourront ainsi être fauchées au courant de la saison estivale », a-t-elle poursuivi.

Ces zones problématiques identifiées feront l’objet de fauches répétées de cette plante, afin d’éviter la production de semences et la création d’un écran visuel dense. Un plan de gestion intégré sera parallèlement mis en place dans le but de réduire la densité du phragmite et de la restauration de ces zones, par l’implantation de végétaux indigènes diversifiés, soit des végétaux originaires d’ici.

Viser la biodiversité 

L’eau et la santé des berges revêtent une importance géographique et culturelle particulière à Salaberry-de-Valleyfield. La biodiversité est gardienne de la santé de cette eau et de nos berges. Lorsque cette biodiversité est présente, les berges sont attrayantes et la multitude de végétaux assure un accès visuel à l’eau tout en conservant une berge naturelle.