.

.

Entente entre Salaberry-de-Valleyfield et Coteau-du-Lac : le Camp Bosco relancé

Mercredi, 10 Juillet, 2019 - 15:45

D’une même voix, les Villes de Salaberry-de-Valleyfield et de Coteau-du-Lac, appuyées par les députés de Beauharnois et de Soulanges, monsieur Claude Reid et madame Marilyne Picard, soutenues par le président du comité de relance du Camp Bosco et directeur général de la Cité des Arts et des Sports, monsieur François Therrien, annoncent la relance officielle du Camp Bosco.

« C’est avec une grande fierté que je participe à cette annonce aujourd’hui, car la relance du Camp Bosco a été l’un de mes premiers engagements électoraux. Il était impératif de tenter de ranimer ce site qui a toujours été si intégré dans notre communauté. Un lieu unique tant par son environnement que par sa tradition communautaire », a souligné Miguel Lemieux, maire de Salaberry-de-Valleyfield.

Entente conclue entre les Villes

Le Camp Bosco présente la particularité d’être accessible uniquement par Salaberry-de-Valleyfield, mais l’île sur laquelle il se situe fait partie du territoire de la Ville de Coteau-du-Lac. Une entente entre les municipalités voisines, quant à la gestion du territoire, était donc nécessaire comme préalable à tout projet. Salaberry-de-Valleyfield dépose ainsi son projet de loi d’intérêt privé, afin de pouvoir se porter acquéreur du terrain. Ce dernier demeurera sur le territoire de la Ville de Coteau-du-Lac, mais appartiendra à la Ville de Salaberry-de-Valleyfield.

La mairesse de Coteau-du-Lac souligne ce moment historique : « Aujourd’hui, Coteau-du-Lac est très fière de vous présenter cette entente, qui relancera ainsi les activités et les services offerts par le Camp Bosco, comme un moment historique. Cette entente représente un grand bénéfice communautaire pour chacune de nos villes et permettra de rendre accessible ce lieu d’une beauté exceptionnelle autant aux citoyens de la MRC de Beauharnois-Salaberry que de ceux de Vaudreuil-Soulanges. De plus, le conseil d’administration du Camp Bosco représentera à parts égales la Ville de Coteau-du-Lac et la Ville de Salaberry-de-Valleyfield. Du fait que le terrain demeure sur le territoire de Coteau-du-Lac, notre service de l’urbanisme recevra toutes les demandes de projet relatives à la délivrance de permis en conformité avec nos règlements et ceux de notre MRC. Un beau partenariat et un bel avenir viennent de se dessiner pour le Camp Bosco! »

Un projet à portée régionale

La forte croissance du développement des secteurs résidentiels de la Ville de Salaberry-de-Valleyfield et des villes avoisinantes accentue le besoin de redonner à l’ensemble de la communauté cet espace vert aménagé. Pour le président du comité de relance, François Therrien, la vision du Camp Bosco est claire : le site doit maintenir sa mission première, tout en étendant l’offre de service, pour assurer la pérennité de la gestion du site. « Notre souhait est de faire du Camp Bosco un centre de plein air, qui sera le résultat de la mobilisation des acteurs du milieu et de la communauté. Nous voulons d’un projet inspirant et structurant afin de garantir un bel avenir au Camp Bosco », a exposé monsieur Therrien. Le comité de relance entend prioriser la rénovation des bâtiments déjà établis sur le site et l’aménagement de sentiers pédestres pour tirer profit de la beauté naturelle du Camp. L’objectif est de proposer des services diversifiés à longueur d'année pour exploiter le plein potentiel des installations.

Depuis toujours, le Camp Bosco attribue une place importante aux enfants ayant des besoins particuliers. La réorganisation du site poursuivra cette tradition forte de 80 ans. Le président du comité de relance tient à offrir une accessibilité universelle du Camp. En plus de vouloir conserver son importante vocation communautaire, le projet vise à élargir la clientèle. L’accueil pour des activités de groupes scolaires, d’associations et d’entreprises est notamment prévu dans la nouvelle orientation du projet.