.

.

Chauffez en toute sécurité

Chauffage au boisQuelques précautions simples suffisent pour que vous profitiez en toute quiétude de la chaleur et du confort que vous procure votre poêle à bois ou votre foyer. Sans mesures de précaution, les belles flammes réconfortantes pourraient rapidement se transformer en incendie dévastateur. Vous pouvez prévenir les situations dangereuses telles que les feux de cheminée en adoptant des mesures de sécurité adéquates.

Le fonctionnement des cheminées

L'efficacité de la cheminée est indissociable de la qualité de toute installation de chauffage au bois. Souvent, la cheminée est à l'origine des défaillances qui compromettent le rendement des appareils de chauffage. Connaître le principe de fonctionnement des cheminées est non seulement nécessaire pour choisir la cheminée qui conviendra le mieux et concevoir l'installation, mais aussi utile pour l'usage quotidien de l'appareil de chauffage.

Les cheminées fonctionnent selon le principe que l'air chaud s'élève au-dessus de l'air froid. Donc, le gaz chaud qui se trouve dans une cheminée s'élève parce qu'il est moins dense que l'air à l'extérieur de la maison. L'élévation des gaz chauds crée une différence de pression appelée tirage qui aspire l'air comburant dans l'appareil et rejette les gaz de combustion à l'extérieur. Plus le gaz est chaud par rapport à la température extérieure de l'air, plus le tirage est fort. La cheminée a pour fonction d'assurer le tirage nécessaire à l'aspiration de l'air comburant dans l'appareil et au rejet des gaz de combustion à l'extérieur.

 

Élévation minimale de la cheminée au-dessus du toit

Le code du bâtiment exige que la cheminée se prolonge d'au moins 1 mètre (3 pieds) au-dessus de son point d'intersection avec le toit et d'au moins 60 cm (2 pieds) au-dessus de tout toit, bâtiment ou obstacle se trouvant dans un rayon de 3 mètres (10 pieds). Ces exigences visent à faire en sorte que le faîte de la cheminée soit plus élevé que toute zone de turbulence causée par le vent. En pratique, il doit parfois être encore plus élevé pour éviter les effets de la turbulence causée par des obstacles situés à proximité tels que des arbres ou d'autres maisons.

Installation cheminée

 Le facteur qui a la plus grande influence sur le tirage de la cheminée est la différence de température. Si vous avez des problèmes de courants d'air, augmentez la température des gaz qui circulent dans le conduit de fumée en appliquant une ou plusieurs des mesures suivantes :  

Foyer    

 

  • faire brûler des feux plus petits et plus chauds pour éviter qu'ils soient couvants;  
  • gardez le tuyau de raccordement aussi court et aussi droit que possible (évitez les courbes à angle droit);   
  • installez un tuyau à double paroi scellée;    
  • installez un nouveau chemisage si votre cheminée est en maçonnerie;  
  • réinstallez la cheminée à l'intérieur de la maison;  
  • construisez une enceinte autour de la cheminée extérieure.

 

 

 

Cheminée préfabriquée de 650 °C

Cheminée préfabriquéeCertains types de cheminées métalliques préfabriquées peuvent s'utiliser avec des appareils de chauffage au bois. Les poêles à bois, les générateurs de chauffage central et certains foyers préfabriqués doivent être raccordés à une cheminée métallique de 650 0C approuvée en vertu de la norme S629 des Laboratoires des assureurs du Canada (ULC). La désignation 650 0C fait référence à la température des gaz auxquels une telle cheminée peut être exposée de façon continue, température plus élevée que celles des cheminées destinées à des appareils fonctionnant avec d'autres combustibles.

 

 

 

Cheminée InstallationLa plupart des cheminées de 650 0C comportent un isolant de 5 cm (2 pouces) d'épaisseur entre le chemisage intérieur et l'enveloppe extérieure. Les cheminées de 650 °C disposent d'une isolation et d'une paroi intérieure plus solide et plus résistante à la corrosion que les anciens modèles. Cette meilleure isolation assure la protection des matériaux combustibles situés à proximité contre les températures élevées des gaz dans le conduit de fumée. Cette isolation réduit également les risques de feu de cheminée. En effet, parce qu'elle permet aux gaz qui circulent dans le conduit de fumée de rester chauds, les dépôts de créosote sont donc moins importants.

 

 

 

Cheminée en maçonnerie

Cheminée en maconnerieLes cheminées en maçonnerie ordinaires se composent de boisseaux d'argile entourés de brique ou de pierre. L’intérieur peut être pourvu d'un chemisage en acier inoxydable pour remédier aux dommages causés par un feu de cheminée. Faites appel à un ramoneur qualifié pour l'inspection de votre cheminée existante avant d'effectuer l'installation d'un nouvel appareil de chauffage au bois. Les cheminées de maçonnerie conformes aux règlements de tous les Codes du bâtiment peuvent desservir des appareils de chauffage au bois. Si vous prévoyez faire construire une cheminée de maçonnerie, n'oubliez pas de vous procurer un permis auprès du Service des permis et de l’urbanisme  de la Ville et faites bien comprendre au maçon engagé qu'il devra respecter les exigences du Code du bâtiment.

Lorsque le bois brûle lentement et produit un feu qui fume, ce qui arrive souvent avec les poêles ou les générateurs ordinaires étanches à l'air, la formation de dépôts de créosote, une substance très inflammable, est plus importante que lorsqu'on a un feu vif et chaud. Si ces dépôts prennent feu près de la base de la cheminée, ils peuvent provoquer un incendie violent qui, en remontant la cheminée, donne lieu à de très hautes températures susceptibles d'endommager les boisseaux d'argile de la cheminée de maçonnerie ou le conduit de fumée métallique d'une cheminée préfabriquée. Même si la cheminée de 650 °C peut résister aux températures occasionnées par un feu de cheminée, la chaleur la soumet à très rude épreuve.

 

Gare à la créosote

Les feux de cheminée résultent de l'application de mauvaises techniques de chauffe et d'un mauvais entretien de la cheminée. Lorsqu'on brûle lentement du bois mal séché dans un vieil appareil de chauffage étanche à l'air, des dépôts de créosote peuvent se former rapidement et le risque de feu de cheminée augmente.

La créosote, dépôts croûteux formés par la fumée montant dans la cheminée, peut s’enflammer lorsqu’il y a accumulation. Pour prévenir cette accumulation : ne brûlez que du bois bien sec qui a été fendu et mis à sécher convenablement. Le bois sec prend feu rapidement, brûle mieux et dégage moins de fumée que le bois « vert » qui contribue grandement à la formation de dépôts de créosote. ATTENTION!!! Votre foyer ou poêle à bois n’est PAS UN INCINÉRATEUR ! Les déchets, les plastiques, les panneaux d’aggloméré, du contreplaqué ou des morceaux de bois peint ou traité contribuent à l’accumulation de créosote.

Vérifiez-la régulièrement pour en être certain, surtout au printemps et à l'automne. Si vous subissez un feu de cheminée, faites inspecter et réparer la cheminée avant de la réutiliser. Un feu de cheminée est un signe que l'appareil, le combustible ou les pratiques de chauffe de l'installation présentent un problème. Effectuez les changements nécessaires afin d'éviter tout autre feu de cheminée.

 

Pourquoi ramoner?

Le ramonage permet d’obtenir une bonne combustion, il est recommandé d’effectuer le ramonage au minimum une fois chaque année ou plus selon l’utilisation que vous faites de votre cheminée. Le Service de sécurité incendie de Salaberry-de-Valleyfield vous recommande de faire appel à des spécialistes reconnus pour le ramonage. Toutefois, il est possible d’effectuer vous-même le ramonage, à condition de vous procurer une brosse de dimension adéquate au conduit intérieur de la cheminée et d’avoir le courage de monter sur le toit. Rappelez-vous que la sécurité des occupants dépend de l’attention que vous porterez à l’entretien de votre cheminée.

N'oubliez pas que la bûche ramoneuse et tous les autres produits (ramonage chimique) ne sont que des aides au ramonage mécanique.

Nous vous recommandons de faire affaire avec un ramoneur expérimenté et reconnu par l’Association des professionnels du chauffage du Québec (APC). Vous pouvez consulter la liste des ramoneurs accrédités par l’Association sur le site Internet http://www.poelesfoyers.ca/ ou rejoindre l’APC au (514) 270-4944.

Le Service de sécurité incendie n’accrédite pas de ramoneur de cheminée, il vous revient donc la responsabilité de choisir un ramoneur compétent.

 

Il suffirait d'une étincelle 

Le papier journal et le bois d’allumage sec, c’est ce qu’il y a de mieux pour allumer le feu. Ne tentez jamais cette opération avec de l’essence ou tout autre produit pétrolier. Déposez régulièrement les cendres dans un contenant métallique muni d’un couvercle et remisez-le dans un endroit sécuritaire. Les étincelles des cendres chaudes peuvent facilement mettre le feu.

Placez un grillage bien ajusté devant votre foyer afin de protéger le plancher des étincelles. Un grillage décoratif n’offre pas une protection complète.