.

.

Vitesse au volant

Sécurité routière... La vitesse au volant vous préoccupe?

Bilan routier au Québec en 2015 :

  • 361 décès
  •  1576 blessés graves
  • 35 414 blessés légers
     

 

La vitesse est l'une des principales causes d'accidents de la route au Québec. En moyenne, de 2011 à 2015, la vitesse, c’est chaque année :

  • 138 décès (35 % du nombre annuel de décès)
  • 515 blessés graves (29 % du nombre annuel de blessés graves)
  • 6 975 blessés légers (19 % du nombre annuel de blessés légers)
....

Sur le territoire de la MRC de Beauharnois-Salaberry, de 2011 à 2015, la vitesse était en cause pour :

  •  3 décès
  •  8 blessés graves
  • 255 blessés légers
  • 266 victimes au total

Selon certaines études, une diminution de la vitesse moyenne de circulation de 5 km/h permettrait de réduire annuellement de 15 % le nombre d'accidents.

Si chaque conducteur réduisait sa vitesse moyenne, on diminuerait considérablement le nombre de blessures et de décès sur les routes du Québec chaque année :

  • 12 décès en moins pour une réduction de 1 km/h
  • 60 décès en moins pour une réduction de 5 km/h
  • 120 décès en moins pour une réduction de 10 km/h

Rouler plus vite pour gagner quelques minutes...
Faites le calcul, c'est ridicule!

  • Sur une distance de 10 kilomètres, rouler à 70 km/h dans une zone de 50 km/h fait gagner...
    à peine 4 minutes.
  • Sur une distance de 15 kilomètres, rouler à 90 km/h dans une zone de 70 km/h fait gagner...
    à peine 3 minutes.
  • Sur une distance de 20 kilomètres, rouler à 110 km/h dans une zone de 90 km/h fait gagner...
    à peine 2 minutes.

10 km/h de moins peuvent faire toute une différence

Voici un exemple concret des effets de la vitesse qui devrait vous faire réfléchir.

50 km/h

Un conducteur roulant à 50 km/h aperçoit un piéton... Il pourra réagir, freiner et s'arrêter à temps s'il en est éloigné d'au moins 31,2 mètres. Cela, avec un temps de réaction de 1,3 seconde, dans des conditions normales sur une chaussée sèche.

 

Reprenons le même exemple, mais avec 10 km/h de plus.

60 km/h

Si le piéton est toujours à 31,2 mètres lorsque l'automobiliste l'aperçoit en roulant alors à 60 km/h il freine, sa voiture ralentit mais, au moment du choc avec le piéton, il roule encore à 42 km/h. À cette vitesse, le piéton sera presque certainement invalide pour le reste de ses jours et peut-être même mort.

10 km/h de moins et il rentrait chez lui indemne...
Quelques km/h de moins peuvent parfois faire la différence entre la vie et la mort.


 

Panneaux de signalisation pour la limitation de vitesse
Sensibilisation sur le territoire

 

Aux abords des écoles et centres de la petite enfanceDans les quartiers résidentiels
Panneaux vitesse