.

.

L'or bleu

L'eau en abondance au Québec, mais à quel prix?

Arroser la pelouse sans tenir compte du règlement d'arrosage, prendre des douches interminables, se brosser les dents en laissant le robinet couler, laver sa voiture avec le boyau d'arrosage…

Au Québec, environ 20 % de l'eau produite dans les usines de traitement est gaspillée. C'est plus de 125 millions de dollars qui sont ainsi dépensés inutilement. Réfléchissez bien avant de faire un usage excessif de l'eau potable, car cette eau n'est pas gratuite. En effet, chaque année, il y a des millions de dollars qui sont perdus en raison du gaspillage de l'eau potable et ces pertes transparaissent évidemment sur le compte des contribuables. De plus, en raison de cette surconsommation de l'eau potable, la capacité de traitement est dépassée et il devient alors moins efficace, ce qui ne signifie pas pour autant que l'eau ne respecte plus les normes de qualité en vigueur.

De plus, économiser l'eau potable n'implique pas de réduire son mode de vie en se privant d'eau. Il suffit de poser de petits gestes simples et répétitifs pour réduire le gaspillage. Au Québec, chaque habitant utilise en moyenne 777 litres d'eau par jour (incluant les industries, commerces, institutions et fuites dans les réseaux de distribution) soit 40 % de plus que l'Ontario.

Pensez-y bien! Gaspiller l'eau potable, c'est jeter l'argent à l'eau!