.

.

Eau

Dans une province comme le Québec, où l’eau est abondante, bien des gens oublient qu’elle est une ressource vitale et précieuse. Les coûts liés à l‘obtention d’une eau de qualité sont de plus en plus élevés, on doit donc tout mettre en oeuvre pour la conserver.

Une mauvaise gestion de l’arrosage des pelouses et des plates-bandes peut gaspiller de grandes quantités d’eau. Un boyau d’arrosage peut déverser jusqu’à 35 litres d’eau potable à la minute, soit de 1 000 à 2 000 litres par heure. Une pelouse de 100 m2 entretenue de façon industrielle c'est-à-dire, installée sur un sol de piètre qualité et recevant engrais et pesticides de synthèse, avale entre 30 000 et 45 000 litres d’eau chaque été, c’est l’équivalent d’une piscine hors terre de 21 pieds. Dans plusieurs villes, l’arrosage de la pelouse et autres végétaux représente jusqu’à 50 % de l’utilisation d’eau potable. Afin d’optimiser son utilisation et d’économiser l’eau potable, plusieurs écoL’EAUgestes peuvent être adoptés.

Saviez-vous que…

  • Le Québécois moyen figure parmi les plus importants consommateurs d'eau potable des pays industrialisés?

  • Durant la saison estivale, la consommation d'eau double?

  • Nettoyer l'entrée de garage avec le boyau d'arrosage nécessite 200 litres d'eau?

  • Une piscine de grandeur moyenne peut perdre jusqu'à 4 000 litres d'eau par mois par évaporation, si on ne la recouvre pas d'une toile?

  • Votre boyau d'arrosage débite 1000 litres d'eau à l'heure, soit l'équivalent du volume d'une cabine téléphonique?

  • Tous les jours, 20 % de l'eau produite dans les usines de traitement est gaspillé; c'est plus de 125 millions de dollars au Québec?

 

Saviez-vous que…

gaspiller l'eau potable, c'est jeter l'argent à l'eau?