.

.

Murales, rurales et fresques

Un circuit qui se construit

Le projet La RUÉE vers l’ART est issu d’une idée citoyenne et soutenu par l’organisme Pour un Réseau Actif dans nos Quartiers (PRAQ), la Ville de Salaberry-de-Valleyfield et plusieurs partenaires du milieu.

Le projet vise la réalisation de rurales (murales sur asphalte / béton) et de murales (ou de projets combinant les deux surfaces) par des artistes locaux ou ayant un sentiment d’appartenance à Salaberry-de-Valleyfield dans une approche où l’élément principal constitue la mise en valeur du lieu en tenant compte principalement de la géomorphologie du lieu, c’est-à-dire de ce qui caractérise l’endroit en particulier. La murale ou la rurale qui est réalisée à cet endroit prend alors tout son sens car elle s’appuie véritablement sur le lieu, ses caractéristiques géographiques, physiques, et aussi son histoire.

La Ruée vers l'Art

Ruelle Bobineuse

L’oeuvre de Sabrina Tardif fait référence à l’usine de textile la Montreal Cotton. Les bobines de fil et les fleurs de coton rappellent l’importance du rôle de cette industrie pour Salaberry de-Valleyfield. Le fil au sol relie l’entrée de la ruelle avec l’oeuvre de Marie-Lee Sanders créée lors du projet Ruelle Verte, en 2013.

Allée du Centenaire

L’oeuvre de Bécar et Bémol - un duo d'artistes en émergence composé de Noémie Cadieux et de Charlie Loup Sauvage Turcot - est un arbre surdimensionné. Il représente les richesses naturelles de la Ville de Salaberry-de-Valleyfield et le travail acharné de ses bâtisseurs. Les racines, les pas au sol et tes traces de mains laissent place à interprétation pour les passants. L’oeuvre fut réalisée en collaboration avec le public, invité à chausser les bottes trempées de peinture.

Maison de la jeunesse

Le comité s’est inspiré de la luminosité du lieu (la nuit et le jour), des jeunes fréquentant le skateplaza (les silhouettes) du passé et de l’actuel (logos de la MDJ), représenté sous forme de paysage. L’oeu-vre cache également quelques détails (vagues qui rappelle le logo de la Ville), symboles (fleur de vie) et messages positifs (feuilles d’ar-bres). Le tout est harmonisé par les couleurs et les formes appli-quées au pinceau et à l’aérosol. Les artistes sont : Bobby Gosselin, Audrée Bourdeau, Lucas Gagné, accompagnés des concepteurs William Laberge et Karine Vallée.

Rotonde au parc Delpha-Sauvé

Inspirées par les formes des roches entourant la rotonde, les artistes Fraga (Francine Gagné) et Nicole Daigneault nous propose deux 2 oeuvres représentant clairement une grenouille et un dinosaure. Ces oeuvres sont parfaitement intégrées à la morphologie du lieu et amusent petits et grands!

Rue May

L’oeuvre d’Audrée Bourdeau rappelle l’histoire de la rue May, anciennement rivière. L’eau de cette rivière était le moteur de plusieurs industries. C’est ce que symbolise le moulin à eau dans l’oeuvre. Les engrenages représentent la Quenneville Machine Shop, les avions de papiers représentent l’usine de pâte et papier Valleyfield Paper Mills mais également l’envol économique que ces usines ont apportées à Salaberry-de-Valleyfield. Finalement, les plantes représentent la Petite-Île, où animaux et citoyens aimaient à se promener.

Rue Tully

L’oeuvre de Stéphanie Bérubé - de Dose Culture - représente le mouvement des Incroyables Comestibles du Suroit. Depuis 2015, les pots de fleurs de la rue Tully accueillent fruits, légumes et fleurs comestibles, que cyclistes, passants et voisins peuvent cueillir à leur guise. L’aide de tous est apprécié pour l’entretien et l’arrosage de ces pots.

L’anamorphose est une déformation volontaire de la perspective d'un dessin. Lorsque ce dessin est observé d'un point préétabli et précis, le sujet prend soudainement tout son sens, mais à 90 %. Ce n'est qu'une fois sur photo que le dessin semblera s'intégrer à son environnement et alors, l'oeuvre sera achevée.

Ruelles Vertes

Murale du Cardage

Réalisée en 2012. Artiste : Bobby Gosselin/les jeunes du projet Forces de frappe/les jeunes de la MDJ/Marc-Olivier Dubé et Bradley. Elle représente les maisons de la Montreal Cotton, le tournesol emblème de la Ville, et la nature ajoutée dans la ruelle (cabane d’oiseaux et plantes).


Murale de la Ruelle Verte de la Bobineuse

Réalisée en 2013. Artiste du croquis : Marie-Lee Sanders. Réalisée par les citoyens de la ruelle et les jeunes du projet Forces de frappe. L’œuvre globale fait allusion à la vie sociale dans la ruelle. La corde à linge représente les habitants de la ruelle, anciens et actuels. Les lilas représentent le paysage d’autrefois, lorsque cet arbuste se retrouvait sur presque tous les terrains.

Murale Ruelle Verte des Fileurs

Réalisée en 2013. Artiste du croquis : Cindy Trottier. Réalisation par les citoyens de la ruelle et les jeunes de Justice Alternative du Suroit. Elle représente les maisons patrimoniales  de la ruelle, et encore, le tournesol emblème de la Ville.

 

Murale école St-Eugène

Réalisée en 2013 dans le cadre du projet Parc-école.
Artiste : Audrée Bourdeau  
Réalisée avec les jeunes de l’école. Elle représente l’école en général, et particulièrement le plaisir de la lecture et de la musique.