.

.

Paroi effondrée, vie des travailleurs en danger : la Ville forme son personnel

Lundi, 4 Juin, 2018 - 15:45

En mai dernier, 45 employés du Service des travaux publics et du Service de sécurité incendie assistaient à un atelier pratique « simulations et récupérations » dans le cadre du programme de prévention sur les travaux de creusages. Ce second volet témoigne d’ailleurs de la préoccupation de la Ville de Salaberry-de-Valleyfield pour la sécurité de ses travailleurs, avec cette formation en cinq blocs visant à sensibiliser les travailleurs aux risques et à leur donner les outils adaptés pour travailler de façon plus sécuritaire au quotidien.

Concrètement, le 10 mai dernier, après des rappels théoriques, le personnel réseau, camionneurs, opérateurs et contremaîtres ont travaillé sur l’étançonnement à pratiquer lors d’activités de creusage d’une profondeur de 4 pieds et plus. À cette profondeur, la vie du travailleur est en danger. Elle est menacée par l’effondrement d’une paroi si celle-ci n’est pas sécurisée par l’étançonnement, soit l’installation d’un écran d’aluminium ou de vérins hydrauliques retenant des planches de bois contreplaquées d’après un plan certifié par un ingénieur.

La formation a aussi été l’occasion pour une équipe de pompiers de faire une démonstration efficace de sauvetage technique et de récupération d’un travailleur dans une tranchée. 

La formation, imaginée de façon paritaire au sein du comité santé sécurité, était dispensée par Amélie de Terwangne, préventionniste en santé et sécurité au travail au Service des ressources humaines de la Ville, et Joël Vinet Lebel, chef d’opération au Service de sécurité incendie.

Prochainement, ce personnel municipal assistera à d’autres blocs de formation, dont « Découpeuse à disque abrasive ou à meule », dispensée par l’Association sectorielle paritaire des affaires municipales (APSAM).