.

.

Inauguration du parc linaire de la rivière Saint-Charles : en mode villégiature!

Vendredi, 15 Juin, 2018 - 11:30

La Ville de Salaberry-de-Valleyfield inaugurait vendredi le 15 juin dernier, en toute simplicité, entre une petite marche et une balade à vélo, le parc linéaire de la rivière Saint-Charles. Cet aménagement, représentant un investissement municipal de 1,5 million de dollars, vient augmenter de 1,5 km le réseau local de pistes multifonctionnelles pour promeneurs, cyclistes, patineurs et autres, favorisant ainsi la mobilité active. Il dote aussi le quartier Champlain d’un nouveau site de villégiature qui améliore la qualité de vie des résidents du secteur, met en valeur la rivière Saint-Charles en plus d’améliorer grandement l’accessibilité à la rive.

Le parc linéaire permet la valorisation des terrains. Il occupe par exemple une partie de l’ancien dépôt à neige, mais il y a plus. « Auparavant, en plus de ne pas être accessible, la partie la plus urbaine de la rivière Saint-Charles était propice aux incivilités de toutes sortes, une vraie problématique pour les riverains. Le sentier informel qui s’était dessiné avec le temps était parfois source d’insécurité. Aujourd’hui, le site est dégagé, organisé et aménagé, ce qui permet à la nature de jouer son rôle, tout en offrant aux promeneurs des points de vue fabuleux sur la rivière. La municipalité fait ainsi un pas de plus pour redonner accès à leurs plans d’eau à tous les citoyens », a expliqué monsieur Miguel Lemieux, maire de Salaberry-de-Valleyfield.

Présent lors de l’inauguration, monsieur Martin Brossoit, ingénieur à la Ville de Salaberry-de-Valleyfield, a présenté les caractéristiques du site et les différentes installations :

-          La piste cyclable mesure près de 1,5 km, allant de l’école Nouvel-Envol, à l’ouest, à la rue Parent, à l’est. Via la rue Fabre, ce sentier polyvalent est actuellement connecté au réseau cyclable du centre-ville, un réseau qui, au fil des ans, n’a cessé de s’étendre. Il permet même de rejoindre la Route verte. Cette connectivité pourra être bonifiée dans le futur : le prolongement vers les rues Buntin-Hébert à l’ouest et vers la rue Parent à l’est est actuellement à l’étude;

-          Tout au long du parcours, 15 000 mètres carrés ont été ensemencés et ce sont près de 140 arbres, 355 arbustes et 750 vivaces et graminées qui ont été plantés. Leur expansion ajoutera assurément, année après année, de la beauté au site;

-          Pour des raisons de commodité, de villégiature, d’accessibilité, mais aussi de sécurité, une attention particulière a été portée à l’aménagement et au mobilier urbain. On retrouve sur le sentier : 2 fontaines à boire (dont un système Bornéo), 46 luminaires DEL (3000 K), 1 belvédère; 1 stationnement (11 cases, sur la rue Gurnham), 1 aire de repos/belvédère (entre les deux ponts de la rue Fabre), 8 bancs avec appuie-bras, 2 chaises longues, 15 supports à vélo, 11 corbeilles doubles (déchets et récupération), 14 tables à pique-nique, dont 3 avec un accès universel;

-          Afin de donner des points d’accès à l’eau aux petites embarcations (canots et kayaks), 2 quais seront installés prochainement aux extrémités.

Enfin, un parcours de pratique de kayak en eau calme a été mis en place sur environ 100 m de long, en collaboration avec Kayak Valleyfield.